Jean-Pierre Frachisse, "médiateur" : « Quatre repreneurs privés sont intéressés »

Publié le par tchou tchou

Depuis le 6 mai, Jean-Pierre Frachisse, ancien maire de Tournon, est missionné par le conseil général de l'Ardèche pour trouver des « solutions durables » et sauver le Mastrou (¹). Il devra remettre un rapport vers le 6 novembre. Avant cette échéance, il fait le point sur la situation du train touristique.

Un état des lieux du patrimoine, matériel roulant et rails, a-t-il été réalisé ?
« Lors d'un appel d'offres, un bureau spécialisé a été choisi le 1er septembre pour faire cette étude. Plusieurs points doivent être analysés : quels sont les points de la voie ferrée qui leur paraissent défectueux ? Faudra-t-il remplacer des portions de voie ? S'agit-il de réorganiser les passages à niveau ? Ils doivent également étudier la faisabilité d'une plateforme de retournement à Boucieu-le-Roi, réaliser un état des lieux du matériel roulant et voir comment les gares peuvent être réagencées. »

« Tout dépendra des résultats du bureau d'étude »

Quelle est l'échéance ?
« Le rapport devrait être rendu le 6 octobre. Il sera ensuite disséqué et analysé par les services du Département. Il sera déterminant car en fonction des coûts et des délais, on connaîtra quand et comment le Mastrou pourrait redémarrer. »

Pensez-vous que le Mastrou pourrait refonctionner dès 2009 ?
« Tout dépendra des résultats du bureau d'étude, mais je reste bien sûr optimiste. En tout cas, les repreneurs potentiels espèrent aller le plus vite possible et ouvrir dès le 1er juillet 2009 même si ce ne sera pas tout de suite rentable. Car l'essentiel est de donner un message fort au public. »

« Un véritable potentiel pour redémarrer »

Vous parlez de repreneurs potentiels. Quels sont-ils ?
« Je ne peux pas dévoiler les noms car aucun n'a été choisi et certains n'ont pas encore envoyé de proposition écrite. Mais il y en a quatre au total. Deux sont de taille nationale. Un est une entreprise à caractère familial impliquée dans le tourisme et qui aimerait bien s'implanter en Ardèche. Le quatrième est un transporteur rhônalpin. »

Il n'y a aucune entreprise d'Ardèche ou de Drôme ?
« Non mais sept-huit particuliers drômardéchois veulent apporter une contribution au capital, au minimum de 25 000 €. Il s'agit de retraités, professions libérales... qui ne souhaitent pas l'arrêt du Mastrou. »

Des rails ont été touchés par les intempéries du début du mois. Cela n'a-t-il pas enterré encore plus le Mastrou ?
« Cela n'arrange certes pas les choses, mais ça ne sera pas le coût le principal de l'opération. Le Mastrou a un véritable potentiel pour redémarrer. »

(¹) Lire également l'édition du 18 mai.

REPÈRES

MISSION DU "MÉDIATEUR"
Selon les termes du conseil général, Jean-Pierre Frachisse doit « conduire une mission de conseil stratégique et de prospective, chargée d'analyser la situation, les positions des différents interlocuteurs, parties prenantes et financeurs éventuels et d'étudier, d'élaborer et de tester toute solution de reprise impliquant le maximum d'acteurs possibles, et susceptible d'éclaircir les choix qui seront effectués dans le cadre de la procédure collective ouverte auprès du tribunal de commerce ».

RAPPEL DES FAITS
- 6 mars : La DDE s'inquiète de la sécurité des voies.
- 10 avril : Réunion de crise au conseil général. L'activité du Mastrou est officiellement suspendue.
- 6 mai : Nomination de Jean-Pierre Frachisse en "médiateur".
- 22 juillet : liquidation judiciaire de la Sem "Chemin de fer du Vivarais" prononcée par le tribunal de commerce d'Aubenas. Un liquidateur est nommé.

Recueilli par Robin CHARBONNIER
Paru dans l'édition 07A du 28/09/2008 (32966)



http://ledauphine.com/train-touristique-du-mastrou-interview-de-jean-pierre-frachisse-mediateur-quatre-repreneurs-prives-sont-interesses--@/index.jspz?chaine=21&article=58688
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard Girot 01/10/2008 02:28

Merci tout d'abord au formidable travail du blog de tchou tchou.
Je signale que la SGVA (association de soutien au CFV) a mis en ligne trois textes (Lettre ouverte, CFV : un pôle structurant du tourisme régional, CFV : une entité patrimoniale unique) qui me paraissent intéressants à diffuser. Pourriez-vous soit faire un renvoi au site SGVA (http://trainduvivarais.org) soit les publier intégralement? Je tiens à disposition les documents en format Word.
Ardèchoix, coeur fidèle au Mastrou…

Roland BOUCHET 29/09/2008 19:59

Bonjour à tous,

Espérons qu'une chose, c'est que le futur repreneur ai de l'argent, mais surtout une grande connaissance du chemin de fer, une passion autre que celle de faire du fric, malgré que sans lui ce soit invivable.

Je l'ai déja dis, une chemise blanche, une cravatte et un atachékese ne suffirons pas, ne renouvellez pas l'erreur, et surtout écouter, écouter, écouter, écouter, écouter les compétances, même si ce sont des têtes de mûle

A bientot ROLAND